La petite histoire du Pigeon Voyageur

Lors de notre remontée des Landes vers le Golfe du Morbihan, au niveau de l’ile d’Yeu, nous avons été intrigués par un oiseau qui décrivait de grands cercles autour de notre bateau. Comme en maneouvre de reconnaissance, il a alors tenté un atterrissage d’urgence sur notre Grand voile : échec et glissade… Il est reparti, et, en désespoir de cause, il s’est finalement posé sur la coque babord.

Sous le charme de cette visite inattendue, nous sommes restés un temps immobiles à observer à mots couverts ce pigeon. Il n’a pas bougé une plume quand nous nous sommes approchés pour immortaliser cet instant.  Pas farouche l’oiseau ! et pour cause : bagué aux deux pates, il en avait vus d’autres…

Fatigués par quelque long périple, il a bu goulument l’eau que nous lui avons proposé et s’est payé le luxe d’une sieste en notre companie pendant plus de deux heures.

L’ami nous a quitté, comme il était venu pour voguer vers d’autres cieux…

Si cette anectdote peut paraître banale pour les navigateurs au long court, pour nous, néophytes, c’était une grande première !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *